LE FORT DU PORTALET

Site insolite et historique, le fort du Portalet est sorti de l’oubli et accueille dorénavant des groupes de visiteurs. Une véritable page d’histoire à découvrir.

Portalet, porte étroite, s’appuie sur la montagne qui a été creusée de galeries. On a bâti sur la roche sur trois niveaux. 100 mètres de dénivelé entre le gave et le sommet, 760 mètres de galeries à monter et redescendre.. Mais avec sa restauration, il est en passe de connaître une nouvelle vie. Ce sera une autre histoire.

Déclassé par l’armée en 1962, le fort est racheté en 1967 par Mme Frément. Elle a envisagé y faire un hôtel, une maison de retraite, mais en fait le fort restera fermé pendant 30 ans. Peu à peu, il sera pillé et squatté avant que Mme Frément ne le lâche aux enchères pour 500 000 francs. C’est la communauté de communes de la vallée d’Aspe qui le rachète. En 2005, le fort est classé aux monuments historiques ce qui va permettre le lancement de la restauration. Le fort devrait être ouvert aux visiteurs toute l’année fin 2013.

Le fort est ouvert aux visites tous les mercredis en période de vacances scolaires. Les visites ont lieu à 10 h 15 et 14 h 15 pour 20 personnes maximum. On peut également visiter en groupes sur réservation. L’entrée coûte 5 euros. L’écomusée se charge de visite mais les réservations se font à l’office de tourisme de la vallée au 05 59 34 57 57. Compter 2 h 30 de visite.

Source : larepubliquedespyrenees.fr

Partager :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Actualités

Pierre Couture à la présidence du CJD Béarn

La passation officielle a eu lieu ces derniers jours : après deux ans d'un mandat unique, Grégory Hourcadet, fondateur du groupe palois Eurélec (à gauche sur la photo), a passé la présidence du Centre des Jeunes Dirigeants Béarn à l'Orthézien Pierre Couture,...

La Station se met à la transformation agroalimentaire

À Sauveterre-de-Béarn, la Station s'agrandit. À l'initiative de la Communauté de communes du Béarn des Gaves, l'espace a ouvert son laboratoire de transformation agroalimentaire 100 % équipé, « le Foodlab ». Ce nouvel outil, ouvert aux métiers de bouche, agriculteurs,...

Publier
une annonce

S’abonner