Barétous, un jeu de société sur le journalisme

Vincent Miramon à la création, Claude Davancens à l’illustration : un jeu de société n’aura jamais autant eu le sceau de la vallée de Barétous. Son nom: « Bonne presse ». Il se joue entre trois et six joueurs. Chacun est à son tour le rédacteur en chef et attend les propositions de titres des autres participants, sur un thème tiré au sort. Il ne reste plus qu’à le convaincre! Vincent Miramon a eu l’envie de créer un jeu de société  pendant le confinement. Mais difficile de trouver une idée originale dans un marché qui se renouvelle en permanence. Finalement, sa passion des journaux et des titres va être la clé. Il aura donc fallu trois ans pour concrétiser le projet. Il est édité chez Débâcle Jeux et disponible dans les boutiques générales et spécialisées, notamment LaLudiKavern à Pau, au prix de 18 euros.

Partager :

0 commentaires

Actualités

Mayam, la solution basque idoine pour l’achat en vrac

D'ici 2030, les magasins devront avoir 20 % de leur surface de vente consacrée au vrac. Pour trouver la solution adéquate, il suffit de se tourner vers "Créaluz", la pépinière d'entreprises luzienne. Son nom : Mayam. La start-up a mis au point une application et un QR...

Fondo Ventures veut booster l’univers de la supply chain

Le 1er centre de formation français pour les start-up spécialisées dans la digitalisation de la chaîne d'approvisionnement : voici Fondo Ventures, lancé à Pau, début mai, par Mehdi Jabrane, Frédérique Haliche, Gontran Boizanté et Manon Bouly. Rappelons que le Palois...

Publier
une annonce

S’abonner