L’aide à l’apprentissage de plus en plus amaigrie

ALORS QUE L’APPRENTISSAGE RENCONTRE UN FRANC SUCCÈS AUPRÈS DES FORMATIONS, L’ÉTAT S’APPRÊTE À BAISSER PROGRESSIVEMENT SON FINANCEMENT. CETTE RÉFORME SURVENUE À LA SUITE DE LA PANDÉMIE A PERMIS À DES CENTAINES DE MILLIERS D’ÉTUDIANTS D’ÊTRE RECRUTÉS BEAUCOUP PLUS FACILEMENT DANS UNE ENTREPRISE À COÛT RÉDUIT VOIRE INEXISTANT. VÉRITABLE TREMPLIN VERS L’EMPLOI, EN 2022 CE SONT 900 000 CONTRATS CONTRE 400 000 EN 2019 QUI ÉTAIENT SIGNÉS. UNE BAISSE DE 5 % DEVRAIT VOIR LE JOUR DÈS LA RENTRÉE ET UNE NOUVELLE DE 5 % EST PRÉVUE EN 2023.

L’ÉTAT SOUHAITE FAIRE AU MOINS 800 MILLIONS D’EUROS D’ÉCONOMIES.

Partager :

0 commentaires

Actualités

Mayam, la solution basque idoine pour l’achat en vrac

D'ici 2030, les magasins devront avoir 20 % de leur surface de vente consacrée au vrac. Pour trouver la solution adéquate, il suffit de se tourner vers "Créaluz", la pépinière d'entreprises luzienne. Son nom : Mayam. La start-up a mis au point une application et un QR...

Fondo Ventures veut booster l’univers de la supply chain

Le 1er centre de formation français pour les start-up spécialisées dans la digitalisation de la chaîne d'approvisionnement : voici Fondo Ventures, lancé à Pau, début mai, par Mehdi Jabrane, Frédérique Haliche, Gontran Boizanté et Manon Bouly. Rappelons que le Palois...

Publier
une annonce

S’abonner