L’Hôpital de Pau en pointe dans la lutte contre l’endométriose

Une détection en progression couplée à la prise de parole libérée de femmes ont permis de lever progressivement le tabou de l’endométriose. Il s’agit d’une maladie gynécologique chronique qui touche 1 femme sur 10. En plus de douleurs quotidiennes, elle peut être une cause d’infertilité, même si les symptômes diffèrent selon les personnes. Surtout, il faut en moyenne 7 ans pour poser un diagnostic. Certains établissements de santé mettent les moyens pour lutter contre ce fléau. L’hôpital de Pau et la Polyclinique de Navarre ont obtenu la distinction « centre de référence » par l’Agence
Régionale de Santé (ARS). Les gynécologues Olivia Madet et Caroline Bohec dispensent des « consultations de 2
e intention » où échographie et questionnaire sur la douleur sont réalisés, accompagnés parfois d’une IRM. L’objectif est de soulager la patiente (neurostimulation…). Si une opération se révèle nécessaire, le CHU de Bordeaux prend le relais du suivi.
Pour obtenir un rendez-vous, 05 59 92 47 86.

Partager :

0 commentaires

Actualités

Mayam, la solution basque idoine pour l’achat en vrac

D'ici 2030, les magasins devront avoir 20 % de leur surface de vente consacrée au vrac. Pour trouver la solution adéquate, il suffit de se tourner vers "Créaluz", la pépinière d'entreprises luzienne. Son nom : Mayam. La start-up a mis au point une application et un QR...

Fondo Ventures veut booster l’univers de la supply chain

Le 1er centre de formation français pour les start-up spécialisées dans la digitalisation de la chaîne d'approvisionnement : voici Fondo Ventures, lancé à Pau, début mai, par Mehdi Jabrane, Frédérique Haliche, Gontran Boizanté et Manon Bouly. Rappelons que le Palois...

Publier
une annonce

S’abonner