Mayam, la solution basque idoine pour l’achat en vrac

D’ici 2030, les magasins devront avoir 20 % de leur surface de vente consacrée au vrac. Pour trouver la solution adéquate, il suffit de se tourner vers « Créaluz », la pépinière d’entreprises luzienne. Son nom : Mayam. La start-up a mis au point une application et un QR code permettant au consommateur d’avoir les informations nécessaires sur les produits et la possibilité de peser ses achats. Les magasins, eux, peuvent gérer leurs stocks de vrac en temps réel grâce à Mayam. Présente dans des enseignes du 64, la société de Sébastien Leflond vient de réaliser une levée de fonds de 443 000 euros.

Avec un objectif clair : viser 10 000 supermarchés.

Mayam
mayam.io

Partager :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Actualités

Carbogest, crédits carbone à échelle locale

Plus besoin de lorgner à l’autre bout du monde pour dépenser ses crédits carbone. Avec Carbogest, ce sont nos agriculteurs locaux ou autres forêts d’ici qui grandissent. « L’habitude était de financer des projets individuels à l’autre bout du monde pour obtenir des...

Mordicus, l’art du biscuit béarnais

La dernière née des biscuits Mordicus connaît un succès fou : une brindille sucrée au Jurançon caramélisé, capable aussi bien d'être trempée dans la pâte à tartiner que dans un verre de Prosecco. Cette création, sortie tout droit des ateliers de Serres-Castet, est à...

Publier
une annonce

S’abonner