Oloron : un collectif de pêcheurs atypiques

Depuis quelques jours, un collectif oloronais s’est mis en tête de nettoyer les berges du gave grâce à de drôles d’équipements : des aimants.
Autorisée par la mairie, la pêche à l’aimant permet de remonter bon nombre de détritus qui polluent les eaux du gave et ses alentours. Scooter, caddie, ferraille… tout y passe et tout est remontable, même une voiture.

Pour une cinquantaine d’euros, il est possible de se fournir un aimant capable de soulever 100 à 800 kg de charge. Pour un aimant professionnel, il faut
toutefois compter un peu plus de 150 euros. Une page Facebook « Les Pêcheurs à l’aimant du 64 » a vu le jour afin de rassembler sous la même bannière ces pêcheurs de l’extrême.

Partager :

0 commentaires

Actualités

Mayam, la solution basque idoine pour l’achat en vrac

D'ici 2030, les magasins devront avoir 20 % de leur surface de vente consacrée au vrac. Pour trouver la solution adéquate, il suffit de se tourner vers "Créaluz", la pépinière d'entreprises luzienne. Son nom : Mayam. La start-up a mis au point une application et un QR...

Fondo Ventures veut booster l’univers de la supply chain

Le 1er centre de formation français pour les start-up spécialisées dans la digitalisation de la chaîne d'approvisionnement : voici Fondo Ventures, lancé à Pau, début mai, par Mehdi Jabrane, Frédérique Haliche, Gontran Boizanté et Manon Bouly. Rappelons que le Palois...

Publier
une annonce

S’abonner