Une future gare internationale à Irun bénéfique pour le Pays Basque

Les engins sont à pied d’oeuvre pour démolir l’ancienne gare d’Irun et repartir d’une feuille blanche pour un immense projet : une nouvelle gare internationale qui accueillera les trains à grande vitesse.
Le projet « Via Irun », d’un montant de 65 millions d’euros, est le plus important de l’histoire de la ville frontalière. Le complexe comprendra dix voies et trois niveaux : un hall d’entrée offrant un accès direct vers le hall principal, situé au niveau des voies. Des bureaux en mezzanine et un 3e hall viendront compléter le lieu.
Celui-ci se veut fonctionnel afin de devenir un point central pour la région basque, côtés espagnol et français.
En effet, même si l’Adif est le gestionnaire espagnol du projet, les institutions du Pays basque français sont tenues au courant de l’avancée du dossier. Car « Via Irun » va permettre de désenclaver le territoire au niveau ferroviaire.
La situation géographique et les infrastructures font qu’il est parfois difficile de se rendre dans l’agglomération de Bayonne en train, un frein non négligeable notamment dans les relations économiques avec les pays européens.
Avec en parallèle le Grand projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO), le « Via Irun » devrait permettre des trajets simples vers Saint-Sébastien, le reste de l’Espagne et le Portugal.

Partager :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Actualités

Le CLEE, un vrai lien entre les écoles et les entreprises

Des difficultés à trouver des stages pour les collégiens et les lycéens, le besoin d’apporter de la connaissance sur tous les métiers : rapprocher l’Éducation Nationale et le monde économique était nécessaire. Depuis novembre 2021, le Comité Local École-Entreprise...

La médiation, nouvelle corde pour les notaires

Un divorce difficile, un conflit de voisinage, des problèmes après un achat immobilier : face à ces situations, il sera possible dès la rentrée prochaine de se tourner vers les notaires. 15 professionnels locaux sont actuellement formés pour devenir médiateurs....

Du Plat Beroì au rôle de conseil, Maxime Labarrère aime la terre

Naître dans une famille d'éleveurs donne envie de mettre en valeur ce métier si important. Maxime Labarrère a commencé avec Plat Beroì, des restaurants où le terroir local est sublimé dans l'assiette. Il poursuit sa mission dans le conseil et l'accompagnement avec son...

Podcasts économiques Pays de Nay-Aragon

Les relations transfrontalières ont pris diverses formes au fil du temps. Cette année, la Communauté de communes du Pays de Nay et l'Aragon vont sortir des sentiers battus avec "Ru-radio, podcast pour tous". Ce projet sera porté par des jeunes issus d'établissements...

Publier
une annonce

S’abonner